J'ai vu des choses terribles sur l'internet à propos de ce petit dongle. Un petit objet ne coûtant qu'une poignée d'euros, avec un potentiel formidable, mais si mal mis en avant tant sur le site du fabricant que sur Amazon. Alors je vais essayer de faire mieux et d'être un peu plus clair.

Contexte

La fibre est arrivée dans ma commune. J'ai donc souscrit une offre et ai reçu une jolie Freebox Pop. 3 boîtiers tous ronds à placer aux endroits stratégiques de la maison. Dont un pour la TV. Mais voilà...

Quoiqu'il semblerait que le player Pop soit équipé d'un récepteur infra-rouges, il n'est pour l'instant pas possible de l'exploiter par manque d'informations. Le player est juste livré avec une télécommande BlueTooth. Mais pour moi qui suit équipé d'appareils plus anciens et d'une télécommande universelle IR, pas question d'investir des centaines d'euros pour changer tout le matos et tout passer en BT ou en CEC.

Solution : un FLIRC. 25 € TTC livraison comprise. Et j'ai dû me pencher sur la chose un peu plus sérieusement que lorsque j'avais installé un précédent FLIRC sur mon Raspberry KODI. Voici le fruit de mes réflexions et essais.

Rôle du FLIRC

Ce petit dongle est tout simplement un convertisseur de signaux infra-rouges en commandes clavier USB.

Côté externe, il reçoit les commandes issues d'une télécommande IR. Côté USB, il envoie des codes clavier. Entre les deux, un contrôleur compare les commandes IR reçues à celles mémorisées à l'installation et envoie les codes de touches correspondantes sur le port USB.

Mise en oeuvre

À réception du dongle, il faut télécharger depuis le site du fabricant le logiciel de paramétrage, disponible pour Windows, Mac et Linux :
https://flirc.tv/support/flirc-usb
Installation et lancement du logiciel, puis insertion du dongle dans un port USB de l'ordinateur. C'est prêt, et c'est à ce moment que la plupart des utilisateurs décrochent.

La première étape consiste à choisir l'appareil que le dongle devra contrôler, depuis le menu "Controllers".

Menu controllers

Si l'appareil dans lequel le dongle sera inséré figure dans la liste, il suffit de le choisir. Sinon, voir plus bas au paragraphe "Mon appareil n'est pas dans la liste".

L'image de fond change pour représenter la télécommande d'origine de l'appareil ou un schéma des commandes.

Si on dispose de la télécommande officielle, ou d'une télécommande simulée (je pense par exemple aux profils de télécommandes Logitech Harmony), c'est terminé.

Dans le cas inverse, il est possible de programmer, bouton par bouton, comme avec une télécommande universelle : on clique à l'écran sur le bouton à programmer, puis on appuie sur la touche correspondante de la télécommande en disposant face-à-face télécommande et FLIRC.

Et peu importe la télécommande utilisée. On peut se servir de la télécommande de la climatisation pour programmer le FLIRC avec un profil PS4. On pourra ainsi par exemple moduler en même temps la température de la pièce et le volume sonore de la console !

Les modifications sont enregistrées immédiatement dans le dongle. Donc une fois le paramétrage terminé, on débranche le FLIRC et on le connecte à l'appareil à contrôler. C'est tout.

Que sont les profils ?

Au-delà de l'aspect sympa à l'écran, les profils sont en fait des groupes d'associations de touches. Comme on l'a vu précédemment, le dongle envoie des codes clavier via le port USB. Pour chaque profil, un certain nombre de codes clavier pourront être émis.

Par exemple, le profil "Minimaliste" est prévu pour envoyer les codes clavier des quatre touches fléchées, ENTREE et ECHAPPEMENT Si l'appareil sur lequel on va brancher le FLIRC réagit à ces 6 touches, c'est gagné. On apprend au FLIRC six signaux infra-rouges quelconques qui seront convertis par le dongle.

Les combinaisons de touches que chaque profil peut envoyer sont listés dans la page suivante :
https://support.flirc.tv/hc/en-us/articles/202923419-Controller-presets-in-Flirc-GUI

Mon appareil n'est pas dans la liste

Le FLIRC peut contrôler d'autres appareil que ceux figurant dans les différents profils. Toutes les boxes Android TV, Freebox, Fire TV etc peuvent être ainsi prises en charge par un FLIRC. Voici comment.

La première chose à faire est de brancher un clavier USB sur le port idoine de l'appareil, puis de faire un Monkey Test en tapant sur toutes les touches au hasard pour voir s'il se passe quelque chose. On privilégiera bien sûr les touches fléchées, ENTREE et ECHAPPEMENT.

Si l'appareil réagit aux pressions de touches du clavier, par exemple en déplaçant la sélection avec les touches fléchées, ENTREE pour valider, etc, c'est gagné, on va pouvoir utiliser un FLIRC.

On établit alors une cartographie en essayant les touches dans les différents modes d'utilisation de l'appareil afin de découvrir comment mettre en pause, revenir en arrière, monter ou baisser le volume... Sachant qu'en plus des touches, certains appareils réagissent aux combinaisons avec CTRL, MAJ et ALT.

Ceci fait, on ressort du stock une vieille télécommande IR d'un appareil parti pour un monde meilleur afin de disposer de codes infra-rouges qui ne rentreront pas en conflit avec ceux des appareils existants. Si on dispose d'une télécommande universelle, on lui apprendra les codes de cette vieille télécommande. Et si on dispose d'une télécommande un peu plus intelligente (genre Logitch Harmony), on ajoutera un appareil quelconque de type lecteur multimédia.

Sur l'ordinateur, on lance l'application de paramétrage, on connecte le dongle sur le port USB et on y va :

On commence par choisir le profil "Full Keyboard", puis en se servant de la cartographie établie plus tôt, on va programmer chaque touche ou combinaison de touches avec le signal de la vieille télécommande, de la télécommande universelle ou de la Logitech.

Exemple : pour couper le son, on a cartographié que la combinaison clavier était CTRL+X. On veut utiliser le bouton MUTE de la vieille télécommande. À l'écran, on appuie sur "control" et sur "X". Les deux touches apparaissent en vert à l'écran. On pointe alors la vieille télécommande vers le FLIRC et on appuie sur le bouton MUTE. Terminé.

On fait de même pour tous les boutons à faire reconnaître par le FLIRC. Je sais c'est long, fastidieux, mais c'est nécessaire. C'est le prix à payer pour que ça fonctionne.

Une fois toutes les combinaisons de touches programmées, il ne reste qu'à débrancher le FLIRC de l'ordinateur et à le connecter au port USB de l'appareil. Et enjoy !

Pour conclure

Le FLIRC est un dongle simple, pratique et surtout très peu coûteux pour le contrôle d'appareils ne disposant pas d'un capteur IR, mais capables d'accepter un  clavier.

Il ne permet pas de "coupler" une télécommande à un appareil comme l'affirme le site du fabricant. Il effectue une traduction IR <-> clavier. C'est moins sexy question marketing, mais dit comme ça c'est tellement plus clair que ça ouvre bien des perspectives !